skip to Main Content
Crise Migratoire : Conférence Des ONG Africaines à Alger

Crise migratoire : Conférence des ONG africaines à Alger

La 2éme Conférence internationale des ONG africaines, membres du Conseil économique et social de l’Onu (Ecosoc), s’est ouverte aujourd’hui à Alger avec la participation d’environ 300 représentants venus de 30 pays africains. La question de la crise migratoire en Afrique au menu des travaux de la rencontre.

La cérémonie officielle d’ouverture des travaux a été présidée par le Cheikh Khaled Bentounes, guide de la Tariqa Alawiya et président d’honneur de l’association internationale soufie Alawiya, initiatrice de l’idée du “Vivre ensemble”, décrétée par l’Onu comme journée nationale mondiale.

Etaient présent le président du Comité d’organisation de la conférence internationale des Ong africaines, les membres de l’Ecosoc de l’Onu, le président du parlement africain de la société civile et des représentants de la société civile.

La cérémonie d’ouverture s’est déroulée également en présence des représentants des ministères de l’intérieur et des collectivités locales, des Affaires étrangères, ainsi que les présidents du Comité des affaires étrangères de l’Assemblée Populaire Nationale et des parlementaires.

Cette conférence intervient dans un contexte particulier où l’Afrique fait face à de nombreux défis que sont la lutte contre la pauvreté, le chômage, les inégalités sociales, le réchauffement climatique, les migrations irrégulières et la fuite des élites et des capitaux.

C’est dans cet esprit que les organisateurs entendent mettre en commun des actions et ressources des acteurs étatiques, économiques et de la société civile du continent pour définir une stratégie commune face à la crise migratoire en déterminant les rôles et les responsabilités de chacun des acteurs, autour du slogan “Tous ensemble pour une Afrique prospère et le monde que nous voulons”.

Ces assises permettront, a-t-on indiqué, la création d’une plate-forme visant un dialogue permanent et structuré au sein de la société civile africaine et de faire entendre la voix de l’Afrique.

La conférence d’Alger vise également “le renforcement des échanges et de la coopération inter-étatiques entre les pays africains et dans la zone sud-sud”.

Durant les trois jours de travaux, les participants se pencheront sur l’élaboration des recommandations à même de garantir “la durabilité des réglementations, des politiques et des stratégies de développement.

Co-organisée par le Parlement africain, la société civile et l’Association nationale des échanges entre jeunes (Anej), en collaboration avec le Collectif des étudiants africains en Algérie “Initiative Agenda 2063”, cette manifestation est placée sous le thème: “Partenariat société civile public-privé pour l’entreprenariat et l’employabilité des jeunes, l’innovation et l’industrialisation inclusive et durable”, avaient annoncé les organisateurs.

Radio Algérie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top