skip to Main Content
CIOAME-ONU :le Président Dro Kessé Appel à La Création D’un Fond

CIOAME-ONU :le Président Dro Kessé Appel à la création d’un Fond

ALGER – Le président du Parlement africain de la société civile, Jean Claude Kessé, a appelé mardi à Alger à la création d’un fonds doté de 50 millions d’euros pour soutenir les ONG du continent dans la mise en œuvre de leurs actions de promotion du développement de l’Afrique durant la période 2019-2024.

Dans une déclaration à l’APS, en marge des travaux de la 2ème édition internationale des Organisations africaines membres du Conseil économique et social “Ecosoc” des Nations unies, le président du Parlement africain de la société civile a sollicité “le gouvernement algérien pour faciliter la mise en place d’un mécanisme efficace pour lever ce financement et mettre en place un dispositif de suivi et de contrôle”.

Jean Claude Kessé a affirmé que les acteurs de la société civile africaine ambitionnent de soutenir les Etats du continent dans le cadre de différents projets de développements envisagés.

Néanmoins, “la majorité des ONG africaines ne parviennent toujours pas à s’autofinancer et éprouvent d’énormes difficultés pour lever des financements afin de soutenir leurs actions en faveur de la société africaine”, a soutenu M. Kessé, ajoutant que “les ONG africaines peuvent aider à trouver des solutions durables notamment à la crise migratoire et à l’insertion des jeunes africaines souffrant du problème du chômage”.


Lire aussi : Conférence des ONG africaines de l’Ecosoc : développer l’Afrique et consacrer la coopération sud-sud


Cette institution panafricaine au service de la société civile africaine compte, après 10 ans d’existence, 183 ONG, élues de la société civile représentant l’ensemble des pays membres de l’Union africaine (UA), a-t-il fait savoir, avant de préciser qu’une phase d’identification de nouvelles organisations a été lancée récemment en vue d’élargir le champ de représentation du parlement.

“Nous sommes une structure autonome constituée en dehors de l’Etat et qui s’autofinance grâce aux cotisations annuelles de ses membres. Mais, étant donné que notre action vise à aider au développement du continent dans divers domaines, nous devrions lever encore des fonds pour les concrétiser”, a relevé M. Kessé, précisant à ce propos que l’importance des ONG africaines est “indéniable” et elle peuvent être d’un “grand apport” pour les Etats africains confrontés à plusieurs défis.

Dans ce contexte, le président du Parlement africain de la société civile a souhaité le soutien financier des grandes compagnes africaines pour contribuer à la mise en place d’un fonds d’aide des ONG africaines qui œuvrent pour le progrès social des pays du continent.

APS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top